GRENOBLE ALPES :
UN MODELE D’INNOVATION UNIQUE

UN ECOSYSTEME RICHE ET UN MODELE D’INNOVATION UNIQUE

Le « modèle grenoblois » a émergé autour des liens étroits qu’entretiennent les entreprises, les centres de recherche, l’université et les collectivités locales, ce qui lui a valu le titre de cinquième ville la plus inventive du monde selon le magazine américain Forbes et de deuxième ville la plus innovante d’Europe, après Barcelone, pour la Commission européenne.
Ce modèle de collaboration historique, qui est depuis des décennies l’ADN de Grenoble Alpes, a été consolidé dans le cadre de la politique de déploiement des pôles de compétitivité. Ceux-ci sont aujourd’hui particulièrement dynamiques et performants sur le territoire, notamment dans les domaines des micros nanotechnologies et du numérique (Minalogic), des nouvelles énergies (Tenerrdis), de la santé (Lyonbiopole), ou encore de la chimie (Axelera).

Grenoble Alpes international

Au sein de cet écosystème bouillonnant, multinationales, PME & ETI innovantes, laboratoires de recherche de pointe et start-up collaborent au quotidien en profitant d’une concentration exceptionnelle de talents, puisque ce sont plus de 25 000 emplois dans la recherche qui sont concentrés dans un rayon de seulement 20 km. Comme en témoigne Xavier Pain, CEO et fondateur de la start-up GULPLUG dans le domaine de l’énergie : « nous pouvons rencontrer les équipes de R&D de grands centres de recherche le matin, et un grand donneur d’ordre comme Schneider Electric l’après-midi, et cela à quelques minutes de distance les uns des autres. C’est un atout indéniable ! ».

Ce n’est donc pas un hasard si de grands groupes tels qu’Apple, Huawei, NaverLabs Europe, J&J, Salesforce ou encore Intel ont fait le choix de s’implanter à Grenoble Alpes pour intégrer cette dynamique collaborative unique.

UN ECOSYSTEME PROPICE AU DEVELOPPEMENT
DES STARTUPS

La richesse des technologies développées dans le monde académique contribue fortement à la création de nombreuses start-ups. Les entrepreneurs bénéficient en effet d’un environnement favorable au développement de leur activité : incubateurs, accélérateurs, financeurs mais aussi événements sectoriels et rencontres favorisant le networking.

Depuis 2000 plus des 500 startups ont été créées et 1 milliard d’€ de fonds levés …
En 2019 elles emploient 4 700 personnes.  44 % de ces jeunes entreprises innovantes sont à haute intensité tech­nologique et 20 % créent des innovations de ruptures (deeptech). Résolument tournées vers l’internationale, les thématiques technologies dominantes qu’elles développent se résument dans les mots clés suivants : apptech, electronics, sensor, semiconducteur, healthtech, medtech, IA, datascience, energytech, materialtech …

Innovation start ups

UNE METROPOLE AMBITIEUSE

Au-delà des partenariats scientifiques et industriels, Grenoble Alpes fait le pari du développement économique par des collaborations intégrant les entreprises de toute taille, le monde de la recherche et les citoyens. C’est ainsi que plusieurs grands projets, portés ou accompagnés par les collectivités locales ont vu le jour :

x MINATEC: est  un campus d’innovation en micro-nanotechnologies d’envergure mondiale qui  favorise des transferts technologiques rapides, dans les domaines de la microélectronique, de la santé, l’énergie, l’optique …
x Clinatec : met les malades au cœur d’un projet innovant et pluridisciplinaire  regroupant roboticiens, mathématiciens, physiciens, électroniciens, informaticiens, biologistes, neurologues, chirurgiens et personnels de soins. La spécificité de Clinatec est d’associer sur un même site une plateforme technique, où naissent des dispositifs technologiques de pointe, et un hôpital doté des meilleurs équipements.
x GIANT (Grenoble Innovation for Advanced New Technologies) : « MIT à la française » est une alliance de huit partenaires associant enseignement supérieur, recherche et industrie et strucurée autour de ces six grandes disciplines : les nouvelles technologies de l’énergie, les biotechnologies, les micro et nanotechnologies et les nanosciences, la caractérisation et le management de la technologie.
x Nano2022 : est le volet français du plan européen sur la nanoélectronique ; Ce programme de R&D est dédié au secteur des semi-conducteurs. La filière française de la nanoélectronique, menée par STMicroelectronics et Soitec, va recevoir un soutien de l’Etat et des collectivités territoriales de 800 millions d’euros en cinq ans.
x MIAI Grenoble Alpes (Multidisciplinary Institute Artificial intelligence) : cherche à développer un réseau interdisciplinaire de classe mondiale en recherche autour de l’intelligence artificielle, à proposer des enseignements attractifs pour les étudiants et les professionnels de tous les niveaux, à soutenir l’innovation dans les grandes entreprises, les PME et les start-up et enfin, à informer et interagir avec les citoyens sur tous les aspects de l’IA.

DES SCIENCES QUI ONT CREE DE VERITABLES FILIERES D’EXCELLENCE

Les savoir-faire et compétences développés localement, ont permis depuis le début du 20ème siècle le développement de grandes filières industrielles. Avec plus de 75 000 emplois privés et la présence de nombreux groupes internationaux, les filières d’excellence du territoire ont su, depuis des décennies, attirer les talents du monde entier. Elles s’appuient en effet sur un écosystème de startups parmi les plus innovants de France, l’une des 150 premières universités mondiales, ainsi que des laboratoires et centres de recherche en pointe dans leurs domaines de la recherche fondamentale à la recherche appliquée.

CHIFFRES CLÉS

0
emplois dans la recherche dans un rayon de 20km !
0
Grenoble, 5ème ville la plus inventive au monde (Forbes Magazine)
0
emplois dans les filières d’excellence
0
startups créées depuis 2000