La mécanique et la métallurgie, socle de l'activité industrielle de grenoble alpes 

Grenoble Alpes,
Au CŒUR de la première région industrielle française

Le développement industriel du territoire a commencé dès le XVIIIe siècle avec la ganterie, puis a poursuivi son essor dans la seconde partie du XIXe siècle, grâce à la découverte de la Houille Blanche qui fera de Grenoble le pionnier de l’hydroélectricité. C’est ici qu’Aristide Bergès utilisa la puissance hydraulique des chutes d’eau pour la première fois afin de faire fonctionner les machines des papeteries de Lancey.

L’industrie grenobloise a continué de se transformer et d’évoluer, contribuant à faire de la région Auvergne-Rhône-Alpes la 1ère région industrielle de France avec 500 000 emplois industriels.

La mécanique et la métallurgie, composante clé de l’industrie locale

Aux côtés des activités de l’hydraulique, la papeterie, la cimenterie ou la chimie, la filière mécanique/Métallurgie/Machines équipements contribue largement à la performance industrielle de Grenoble Alpes.
Elle représente aujourd’hui plus de 13 600 emplois sur le bassin grenoblois répartis dans plusieurs centaines d’entreprises : fabricants de dimension internationale (ARaymond, Poma, Caterpillar, …), PME performantes et innovantes et sous-traitants.

industrie mecanique grenoble france

Une filière industrielle structurée

Le pôle de compétitivité CIMES (Creating Integrated MEchanical Systems), basé en Auvergne Rhône-Alpes, constitue le premier hub d’ambition européenne dédié à l’ingénierie et au manufacturing pour les systèmes mécaniques intelligents.

L’Udimec, Union des industries métallurgiques électriques et connexes, fédère plus de 600 entreprises technologiques et industrielles du territoire, dans les domaines de la construction mécanique, des équipements électriques & électroniques, des entreprises de services à l’industrie, ….

Le développement de la filière mécanique / métallurgie de Grenoble Alpes s’appuie également sur la Fédération des Industries Mécaniques (FIM)  et le CETIM (Centre Technique des Industries Mécaniques).

LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA FILIERE

x La plate-forme technologique Poudr’Innov du Liten (institut de CEA Tech) qui développe des composants à haute valeur ajoutée à partir de poudres métalliques, céramiques, semi-conductrices ou magnétiques. Leurs débouchés : énergie, connectique, éclairage, électronique, mécanique, santé, chimie fine, etc.

x  Le C-TEC, centre de recherche mondial de Constellium à Voreppe où 200 scientifiques exploitent les qualités intrinsèques de l’aluminium afin de mettre au point des innovations des solutions innovantes et de nouveaux alliages. Il s’agit du plus important centre de R&D en Europe de l’Ouest, ouvert aux entreprises utilisant ou transformant l’aluminium.

Des formations pour tous les niveaux et pour tous les métiers de l’industrie :
x  L’Université Grenoble Alpes  avec des masters et licences en Mécanique, Métiers de l’industrie (conception de produits industriels), génie industriel, génie des matériaux, électronique, énergie électrique, automatisation. Le classement de Shanghai 2019 classe l’Université Grenoble Alpes en première position en France sur la discipline « Génie métallurgique ».
x  Grenoble INP  propose des formations supérieures dans les domaines du management de la performance industrielle, de l’énergie, de l’environnement. Des partenariats forts avec la recherche et l’industrie au sein de ses Ateliers Intelligents de l’Industrie (A2I), de la plateforme technologique GI-NOVA ou du Pôle GreEn-ER (Grenoble Energie-Enseignement Recherche).
x Le Pôle formation Isère  avec des formations au service du recrutement de nouvelles compétences pour renforcer la compétitivité de l’industrie (Formation diplômante ou qualifiante en alternance ; Formation continue et certifiante).
x  Le centre de formation Caterpillar, ouvert aux entreprises, il propose des formations qualifiantes (Soudeurs industriels, Monteurs, assembleurs, CACESS : Caristes, conducteurs transpalettes, etc…).
x Le centre de formation d’EDF, inauguré en 2019, qui permet d’accueillir jusqu’à 3 500 stagiaires par an est le principal centre de formation d’EDF en France dédié aux métiers de la filière hydraulique. Le centre s’ouvre également aux entreprises externes au groupe EDF.

x  Le pôle de compétitivité CIMES (Creating Integrated MEchanical Systems)  est le premier hub d’ambition européenne dédié à l’ingénierie et au manufacturing pour les systèmes mécaniques intelligents. Il anime un écosystème fédérant tous les acteurs de l’industrie, la recherche et la formation afin de concevoir, développer et industrialiser les procédés, produits et services dont l’industrie du futur a besoin.
x  L’Udimec (Union des industries métallurgiques électriques et connexes) regroupe plus de 600 entreprises technologiques et industrielles de l’Isère, dans les domaines de la construction mécanique, des équipements électriques & électroniques, et des entreprises de services à l’industrie.
x La Fédération des Industries Mécaniques (FIM)  a pour objectif d’aider les mécaniciens à concevoir, produire et vendre en France et à se développer sur l’ensemble des marchés internationaux. Elle assure, aux plans français, européen et mondial, la défense et la promotion de ce secteur majeur de l’industrie française.
x Le CETIM (Centre Technique des Industries Mécaniques) , institut technologique labellisé Carnot, qui a pour objectif d’apporter aux entreprises mécaniciennes des moyens et des compétences pour accroître leur compétitivité et faire le lien entre la recherche scientifique et l’industrie.
x L’Agence EDF une Rivière un Territoire, très impliquée dans le développement local et l’attractivité du bassin industriel grenoblois, accompagne les entreprises du secteur aux cotés de Grenoble Alpes Métropole et du pôle CIMES, pour soutenir des actions de structuration de la filière sur le territoire.

CHIFFRES CLÉS

0
emplois dans la mécanique / métallurgie sur la région urbaine grenobloise
0
pôle de compétitivité dédié aux industries mécaniques (CIME)
0
1ère université française pour la discipline «génie métallurgique» selon le classement de Shangaï 2019

POUR PLUS D’INFORMATION
SUR CETTE FILIÈRE

FILIÈRES D’EXCELLENCE

Avec plus de 75 000 emplois privés et la présence de nombreux groupes internationaux, les filières d’excellence du territoire ont su depuis des décennies attirer les talents du monde entier. Elles s’appuient en effet sur un écosystème de startups parmi les plus innovants de France, l’une des 150 premières universités mondiales, ainsi que des laboratoires et centres de recherche en pointe dans leurs domaines de la recherche fondamentale à la recherche appliquée.

Avec plus de 75 000 emplois privés et la présence de nombreux groupes internationaux, les filières d’excellence du territoire ont su depuis des décennies attirer les talents du monde entier. Elles s’appuient en effet sur un écosystème de startups parmi les plus innovants de France, l’une des 150 premières universités mondiales, ainsi que des laboratoires et centres de recherche en pointe dans leurs domaines de la recherche fondamentale à la recherche appliquée.